Avez-vous oublié « Maréchal Ammar » « Cheikh T7ifa » et « Al3ati » ?

Le paysage audiovisuel et cinématographique ont connus une forte évolution, depuis son apparition en Tunisie, ce secteur a été marqué par l’augmentation des nombre de chaines chaque année et surtout après la révolution, la diversification des plateformes de diffusion télévisuelle, l’apparition des artistes et des réalisateurs ainsi que des nouvelles idées des séries, des films et des documentaires.

Cette évolution n’empêche la mémorisation des certains action audiovisuelle et cinématographique et des stars Tunisiennes des années quatre-vingt et quatre-vingt-dix du siècle dernier.

Maréchal Ammar 

Personne n’a oublié le célèbre « Maréchal Ammar » qui fait rire tous les Tunisiens, le rôle jouer par Hamda Ben Tijani, ce travail théâtral réalisé par  Ali Ben Ayad. C’est l’une des pièces qui a rencontré beaucoup de succès et jusqu’au ce jour les vidéos de cette pièce sont consultés par les passionnés de la comédie théâtrale. 

hqdefault (1)

Al 3Ati

Dans le feuilleton « Dawwar » réalisée par Abdel Kader Jerbi, on trouve des personnages « Al 3ati », « Sidi Rawyén » qui ne seront pas effacés de la mémoire des Tunisiens.

hqdefault (3) hqdefault (4)

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Cheikh T7ifa (karmek allah) 

La série « Khottab Al Beb » est l’une de production audiovisuelle Tunisienne connue et vue par tous les Tunisien, et surtout le personnage de 3cheikh T7ifa » et ces conneries qui déchirent de rire, aussi les personnages « Hadda », « Fatma », « Sid Amed », « stayech », « Abouda » ,« Si Othman » et tous les autres sont mémoriser par les Tunisiens jusqu’à nos jours.

562431_267855746636115_326005622_n

The 48 Hour Film Project, de retour en 2015

Le 48 Hour Film Project reviendra à Tunis, probablement à partir du 2 Octobre 2015. Des passionnés de cinéma se mesureront les uns aux autres pour découvrir qui peut faire le meilleur court-métrage en 48h. Le vainqueur participera à la grande finale qui regroupe tous les lauréats internationaux.

10154486_690104661032421_203016488083415879_n

Un festival à ne pas rater!

Le célèbre festival international de courts-métrages The 48 Hour Film Project, c’est un événement unique en son genre, une explosion de créativité, des milliers de rencontres entre amoureux du cinéma et une expérience intense pendant 48 heures ininterrompus.

Le concept du 48h

« The 48 Hour Film Project – Faire un film en 48h » est un concours de court-métrage qui, comme son nom l’indique, se déroule en 48 heures.

Le principe est simple, les participants disposent de deux jours pour écrire, tourner, monter un film qu’ils devront remettre impérativement 48h après le lancement du concours. Pour cela, les équipes devront faire preuve de créativité mais aussi de rapidité et de persévérance pour réaliser leurs courts métrages en 48 heures chrono!

Mais la difficulté ne s’arrête pas là puisqu’un personnage, un objet mais aussi une ligne de dialogue devront être introduits dans les films. Pour ce qui est du genre du film, il sera tiré au sort par chacun des candidats juste avant le début de la compétition.

 

Le déroulement du festival

Les équipes se réunissent  pour découvrir les trois éléments que la production leur impose et tirer au sort le genre de leur film. Ils ont ensuite deux jours pour imaginer, concevoir et réaliser un film…

 

Tirage au sort des thèmes du 48h

Après vérification par la production que les films respectent la charte du « The 48 Hour Film Project», ils sont confiés au jury qui est chargé de la délibération et de la distribution des prix.

Dans cette même période, les courts-métrages réalisés lors de la compétition sont projetés sur grands écrans. C’est lors de ces séances que les spectateurs pourront voter pour leur film préféré. Le film choisi remportera Le Prix du Public.

C’est lors de la cérémonie finale que les prix seront remis. L’équipe qui remporte le Prix du Meilleur Film aura la chance de voir son film diffusé aux Etats-Unis lors de la grande finale internationale. Suite à cela, les 10 meilleurs films internationaux seront diffusés au festival de Cannes.

 

Edition 2014 du The 48 Hour Film Project Tunis

Le challenge s’est annoncé fort et plus de 500 cinéastes et 2000 cinéphiles tunisiens ont participé durant cette première édition qui s’est lancé le 19 septembre et a pris fi­n le 27 septembre 2014.

1533767_799030326806520_4891468540370097899_n

C’était une excellente expérience comme début ! Une première et unique occasion offerte aux jeunes cinéastes tunisiens, pour mettre en avant leurs talents et leurs compétences et passer à une compétition sur le niveau international.

Cette compétition a pour objectif de contribuer à l’évolution de la production et réalisation de courts-métrages et surtout à encourager les réalisateurs et réalisatrices en herbe à se lancer dans l’aventure de la création d’un film.

La Récompense :

Le film vainqueur de cette première édition était le film CHAFFAR de Youssef Ksontini, du genre animal et qui est élu pour représenter la Tunisie dans une compétition internationale.

10989021_1628407807382643_2159967178501463337_n

Ce film était diffusé au Festival Filmapalooza 2015, qui regroupe tous les lauréats internationaux. Suite à cela, les 10 meilleurs films internationaux seront diffusés au festival de Cannes de Short Film Corner.

Artworks production et The 48 Hour Film Project Tunis ont veillé à ce que cette participation se déroule dans les bonnes conditions et ont même offert le billet d’aller et de retour de son lauréat.

Ça ne s’arrête pas là, l’honneur était également aux autres quatre meilleurs films de The 48 Hour Film Project Tunis, et qui ont pu avoir une mâtinée spécial lors du JCC 2014 pour projeter leurs films.

Jeune , créative , dynamique et riche , la programmation du Festival se place sous le signe de la découverte et l’émergence d’un jeune  cinéma tunisien novateur en invitant  les amateurs, confirmés ou simples passionnés à participer et venir fabriquer leurs films.